imagination


imagination

imagination [ imaʒinasjɔ̃ ] n. f.
XIIe; lat. imaginatio
I ♦ L'IMAGINATION.
1Faculté que possède l'esprit de se représenter des images; connaissances, expérience sensible. Le domaine des idées et celui de l'imagination. Cela a frappé son imagination.
2Vieilli Faculté d'évoquer les images des objets qu'on a déjà perçus (imagination reproductrice). 1. mémoire . « il est certains moments que l'imagination ne peut se lasser de représenter et d'embellir » (Stendhal). Se transporter en imagination dans un endroit où l'on a vécu. Vision qui reste dans l'imagination.
3Cour. Faculté de former des images d'objets qu'on n'a pas perçus ou de faire des combinaisons nouvelles d'images (imagination créatrice). L'imagination déforme, colore la réalité. fantaisie, invention. « Pour se représenter une situation inconnue, l'imagination emprunte des éléments connus » (Proust). Jalousie avivée par l'imagination. Imagination fertile, débordante. Cette histoire est le fruit de son imagination. N'exister que dans l'imagination.
Absolt Avoir de l'imagination : avoir l'imagination fertile. Manquer totalement d'imagination. Avoir trop d'imagination : déformer la réalité, inventer des choses impossibles.
Faculté de créer en combinant des idées. créativité, inventivité. Avec un peu d'imagination, il aurait pu se tirer d'affaire. L'imagination au pouvoir (slogan de 1968). L'imagination du mathématicien, du financier.
Création, inspiration artistique ou littéraire. Imagination du romancier. L'imagination exubérante de Rabelais.
II(XIVe « réflexion, idée ») UNE, DES IMAGINATIONS. Ce que qqn imagine, et spécialt Chose imaginaire, extravagante. chimère, fantasme, rêve. « les folles imaginations de l'amour » (Stendhal). C'est une pure imagination ! fable, invention , mensonge. ⊗ CONTR. Raison. Réalité, vérité.

imagination nom féminin (latin imaginatio, -onis) Faculté de l'esprit d'évoquer, sous forme d'images mentales, des objets ou des faits connus par une perception, une expérience antérieures : Un événement qui demeure très vif dans l'imagination. Fonction par laquelle l'esprit voit, se représente, sous une forme sensible, concrète, des êtres, des choses, des situations dont il n'a pas eu une expérience directe : Un récit qui frappe l'imagination. Capacité d'élaborer des images et des conceptions nouvelles, de trouver des solutions originales à des problèmes : Manquer d'imagination.imagination (citations) nom féminin (latin imaginatio, -onis) Émile Chartier, dit Alain Mortagne-au-Perche 1868-Le Vésinet 1951 Je voyais donc l'imagination à sa naissance, l'imagination qui n'est que naissance, car elle n'est que le premier état de toutes nos idées. C'est pourquoi tous les dieux sont au passé. Histoire de mes pensées Gallimard Émile Chartier, dit Alain Mortagne-au-Perche 1868-Le Vésinet 1951 Désordre dans le corps, erreur dans l'esprit, l'un nourrissant l'autre, voilà le réel de l'imagination. Système des beaux-arts Gallimard Claude Aveline Paris 1901-Paris 1992 L'imagination la plus folle a moins de ressources que le destin. La Double Mort de Frédéric Belot Mercure de France Gaston Bachelard Bar-sur-Aube 1884-Paris 1962 Il faut que l'imagination prenne trop pour que la pensée ait assez. L'Air et les Songes José Corti Gaston Bachelard Bar-sur-Aube 1884-Paris 1962 L'imagination n'est rien autre que le sujet transporté dans les choses. La Terre et les Rêveries du repos José Corti Honoré de Balzac Tours 1799-Paris 1850 Jamais les hommes d'imagination, pour lesquels l'espérance est le fond de la vie, ne veulent se dire qu'en affaires le moment le plus périlleux est celui où tout va selon leurs souhaits. Une fille d'Ève Charles Baudelaire Paris 1821-Paris 1867 L'imagination est la reine du vrai, et le possible est une des provinces du vrai. Curiosités esthétiques Georges Braque Argenteuil 1882-Paris 1963 Où l'on fait appel au talent, c'est que l'imagination fait défaut. Le Jour et la Nuit Gallimard André Breton Tinchebray, Orne, 1896-Paris 1966 Chère imagination, ce que j'aime surtout en toi, c'est que tu ne pardonnes pas. Manifeste du surréalisme Pauvert Louis Ferdinand Destouches, dit Louis-Ferdinand Céline Courbevoie 1894-Meudon 1961 Quand on n'a pas d'imagination, mourir c'est peu de chose, quand on en a, mourir c'est trop. Voyage au bout de la nuit Gallimard Jacques Boutelleau, dit Jacques Chardonne Barbezieux 1884-La Frette-sur-Seine 1968 La science et le temps ont de l'imagination ; les hommes sont des radoteurs. Propos comme ça Grasset Paul Claudel Villeneuve-sur-Fère, Aisne, 1868-Paris 1955 L'ordre est le plaisir de la raison : mais le désordre est le délice de l'imagination. Le Soulier de satin, Avertissement Gallimard Sidonie Gabrielle Colette Saint-Sauveur-en-Puisaye, Yonne, 1873-Paris 1954 Le voyage n'est nécessaire qu'aux imaginations courtes. Belles Saisons Galerie Charpentier René Descartes La Haye, aujourd'hui Descartes, Indre-et-Loire, 1596-Stockholm 1650 On pourrait s'étonner que les pensées profondes se trouvent dans les écrits des poètes plutôt que des philosophes. La raison en est que les poètes écrivent par les moyens de l'enthousiasme et de la force de l'imagination : il y a en nous des semences de science, comme dans le silex, que les philosophes extraient par les moyens de la raison, tandis que les poètes, par les moyens de l'imagination, les font jaillir et davantage étinceler. Cogitationes privatae Anatole François Thibault, dit Anatole France Paris 1844-La Béchellerie, Saint-Cyr-sur-Loire, 1924 Académie française, 1896 L'histoire n'est pas une science, c'est un art. On n'y réussit que par l'imagination. Le Jardin d'Épicure Calmann-Lévy Jean Giraudoux Bellac 1882-Paris 1944 Le droit est la plus puissante des écoles de l'imagination. Jamais poète n'a interprété la nature aussi librement qu'un juriste la réalité. La guerre de Troie n'aura pas lieu, II, 5, Hector Grasset Victor Hugo Besançon 1802-Paris 1885 La raison, c'est l'intelligence en exercice ; l'imagination c'est l'intelligence en érection. Tas de pierres Éditions Milieu du monde Pierre Dumarchais, dit Pierre Mac Orlan Péronne 1882-Saint-Cyr-sur-Morin 1970 Il est très difficile d'imaginer quelque chose de simple. Villes Gallimard comte Joseph de Maistre Chambéry 1753-Turin 1821 C'est l'imagination qui perd les batailles. Les Soirées de Saint-Pétersbourg Nicolas Malebranche Paris 1638-Paris 1715 L'imagination est la folle du logis. De la recherche de la vérité Napoléon Ier, empereur des Français Ajaccio 1769-Sainte-Hélène 1821 L'imagination gouverne le monde ! Cité par Las Cases dans le Mémorial de Sainte-Hélène Blaise Pascal Clermont, aujourd'hui Clermont-Ferrand, 1623-Paris 1662 Imagination. — C'est cette partie décevante dans l'homme, cette maîtresse d'erreur et de fausseté, et d'autant plus fourbe qu'elle ne l'est pas toujours ; car elle serait règle infaillible de vérité, si elle l'était infaillible du mensonge. Pensées, 82 Commentaire Chaque citation des Pensées porte en référence un numéro. Celui-ci est le numéro que porte dans l'édition Brunschvicg — laquelle demeure aujourd'hui la plus généralement répandue — le fragment d'où la citation est tirée. Blaise Pascal Clermont, aujourd'hui Clermont-Ferrand, 1623-Paris 1662 Le plus grand philosophe du monde, sur une planche plus large qu'il ne faut, s'il y a au-dessous un précipice, quoique sa raison le convainque de sa sûreté, son imagination prévaudra. Plusieurs n'en sauraient soutenir la pensée sans pâlir et suer. Pensées, 82 Commentaire Chaque citation des Pensées porte en référence un numéro. Celui-ci est le numéro que porte dans l'édition Brunschvicg — laquelle demeure aujourd'hui la plus généralement répandue — le fragment d'où la citation est tirée. Marcel Proust Paris 1871-Paris 1922 Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination. À la recherche du temps perdu, la Fugitive Gallimard Marcel Proust Paris 1871-Paris 1922 […] Il en est de la vieillesse comme de la mort. Quelques-uns les affrontent avec indifférence, non pas parce qu'ils ont plus de courage que les autres, mais parce qu'ils ont moins d'imagination. À la recherche du temps perdu, le Temps retrouvé Gallimard Antoine Rivaroli, dit le Comte de Rivarol Bagnols-sur-Cèze 1753-Berlin 1801 Il est plus facile à l'imagination de se composer un enfer avec la douleur qu'un paradis avec le plaisir. Discours sur l'homme intellectuel et moral Alfred, comte de Vigny Loches 1797-Paris 1863 […] L'imagination et le recueillement sont deux maladies dont personne n'a pitié. Chatterton, I, 5, le Quaker Albert Einstein Ulm 1879-Princeton 1955 L'imagination est plus importante que le savoir. Imagination is more important than knowledge. On Science William Shakespeare Stratford on Avon, Warwickshire, 1564-Stratford on Avon, Warwickshire, 1616 Le fou, l'amoureux et le poète sont farcis d'imagination. The lunatic, the lover, and the poet, Are of imagination all compact. Le Songe d'une nuit d'été, V, 1, Thésée imagination (synonymes) nom féminin (latin imaginatio, -onis) Capacité d'élaborer des images et des conceptions nouvelles, de trouver...
Synonymes :

imagination
n. f.
rI./r
d1./d PSYCHO Faculté qu'a l'esprit de reproduire les images d'objets déjà perçus (imagination reproductrice).
d2./d Cour. Faculté de créer des images ou de faire des combinaisons nouvelles d'images (imagination créatrice). Avoir de l'imagination, une imagination débordante.
d3./d Pouvoir d'invention.
rII./r
d1./d Chose créée par l'imagination.
d2./d Plur. Litt. Chimères. Ce sont de pures imaginations!

⇒IMAGINATION, subst. fém.
I. — [L'imagination comme faculté]
A. — Faculté que possède l'esprit de se représenter ou de former des images. Lecture qui ébranle, frappe l'imagination. Les noms retentissants de l'espagnol, ces noms qui ne peuvent être prononcés sans que déjà l'imagination croie voir les orangers du royaume de Grenade et les palais des rois maures (STAËL, Allemagne, t. 3, 1810, p. 339). Durant les longues heures de l'étude, je griffonnais avec délices les images charmantes que présentaient à mon imagination quelques vers de Virgile, souvent mal ou à peine compris. Je fis Didon; je fis Iarbas; je fis Vénus elle-même (TOEPFFER, Nouv. genev., 1839, p. 185) :
1. On pouvait (...) être fort surpris des extraordinaires mensonges du comte d'Orgel, destinés à souligner sa gloire certaine. Mais, pour lui, mensonge n'était pas mensonge; il ne s'agissait que de frapper l'imagination. Mentir, c'était parler en images, grossir certaines finesses aux yeux des gens qu'il jugeait moins fins que lui, moins aptes aux nuances.
RADIGUET, Bal, 1923, p. 67.
En partic. Capacité de se représenter ce qui est immatériel ou abstrait. Le psychique (...) est immanent au biologique (...), en même temps qu'il lui est transcendant (...). Telle est encore la situation de la vie à l'égard du monde physique (...). Cette relation complexe, pour laquelle l'imagination n'a pas de figure... (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 117) :
2. L'imagination est l'œil de l'âme. J'appelle imagination la faculté de rendre sensible ce qui est intellectuel, d'incorporer ce qui est esprit; en un mot, de mettre au jour, sans le dénaturer, ce qui est de soi-même invisible. C'est à l'imagination que les plus grandes vérités sont révélées : par exemple, la providence, sa marche, ses desseins; ils échappent à notre jugement; l'imagination seule les voit. Sans l'imagination, la sensibilité est réduite au moment où l'on existe; les sensations sont plus vives, plus courtes, et n'ont point d'harmonie dans leur succession.
JOUBERT, Pensées, t. 1, 1824, p. 158.
B. — En partic.
1. Faculté d'évoquer les images d'objets déjà perçus, de se représenter le passé sous une forme analogue à la sensation (imagination reproductrice). Revoir qqn/qqc. par l'imagination; souvenirs qui s'éveillent dans l'imagination. Elle était tout émue, toute rayonnante, toute tremblante de saisissement et de volupté intérieure; et moi, j'aimais à graver de tels spectacles dans son imagination d'enfant (LAMART., Voy. Orient, t. 2, 1835, p. 83). La conscience de la mémoire comme telle et de l'imagination comme telle résulte de la réflexion, et de là viennent une mémoire volontaire ou remémoration et une imagination volontaire à laquelle pourrait être réservé le nom de reproduction (RENOUVIER, Essais crit. gén., 3e essai, 1864, p. XI). J'évoquais le souvenir de Falmer... chaque nuit. Ses cheveux blonds, sa figure ovale, ses traits majestueux étaient encore empreints dans mon imagination... indestructiblement (LAUTRÉAM., Chants Maldoror, 1869, p. 281).
Loc. En imagination. Revivre en imagination. Je revois en imagination ces campagnes que j'aimais tant, ces poétiques paysages où je promenais mes rêves (VOGÜÉ, Morts, 1899, p. 251).
2. a) Faculté de former, de créer des images d'objets non perçus ou d'objets irréels, de faire des combinaisons nouvelles d'images. Imagination créatrice. Je ne pouvais comprendre (...) même le latin ridicule de ces traités d'astrologie que feuilletait mon maître, et je crois que je les respectais surtout parce que, n'y entendant que quelques mots par-ci par-là, mon imagination se chargeait de leur prêter un sens, et le plus romanesque possible (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 148). Bien qu'il eût eu jusque-là cette peur de mourir qui tourmente surtout les êtres d'une imagination vive, il vit la mort sans effroi quand il la vit de près (A. FRANCE, Génie lat., 1909, p. 163). En 1927, le jour anniversaire de sa mort, quelques anciens amis mettaient en commun les ressources de leur imagination pour se figurer un Marcel Proust vivant aujourd'hui, à l'apogée de la gloire (BLANCHE, Modèles, 1928, p. 93). Verrons-nous le combat des rues, la révolte des indigènes contre les Français, l'exécution des suspects, le pillage des magasins, des appartements, les massacres?... Je m'attends à tout. Et au pire, et mon imagination ne chôme pas (GIDE, Journal, 1943, p. 177) :
3. L'imagination n'est pas la fantaisie; elle n'est pas non plus la sensibilité, bien qu'il soit difficile de concevoir un homme imaginatif qui ne serait pas sensible. L'imagination est une qualité quasi divine, qui perçoit tout d'abord, en dehors des méthodes philosophiques, les rapports intimes et secrets des choses, les correspondances et les analogies.
BAUDEL., Nouv. Hist. extr., 1857, p. 13.
[En fonction de déterm.] Un homme d'imagination. Les corps du Corrège : de la chair dans un bain. Berlin, rempli de caves où l'on passe la nuit. Villes nocturnes, villes d'imagination et de rêve : Venise, Berlin (GONCOURT, Journal, 1860, p. 796).
Absol. Avoir de l'imagination. Avoir beaucoup d'imagination. M. Godeau pensait que le bandit est un artiste qui a le tort d'avoir de l'imagination et de ne pas connaître la musique, de ne pas savoir écrire ou peindre. S'il écrivait ses crimes, il ne serait plus tenté de les vivre (JOUHANDEAU, M. Godeau, 1926, p. 128).
Loc. En imagination. Faire qqc., voir qqn/qqc. en imagination; se transporter (quelque part) en imagination. Je me mettais à composer en imagination des paysages ou des jardins magiques (SAND, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 183).
PATHOL. Troubles, délires, formes morbides de l'imagination. Le domaine pathologique de l'imagination est fort vaste : il va de certaines rêveries morbides, de l'onirisme et des états oniroïdes passagers aux graves désordres constitutionnels permanents de la mythomanie et aux grands délires d'imagination (POROT 1960).
P. méton. Personne (qui imagine). Quant à la cessation de l'existence, elle ne peut épouvanter que les imaginations faibles, incapables d'apprécier au juste ce qu'elles quittent, et ce qu'elles vont retrouver (CABANIS, Rapp. phys. et mor., t. 1, 1808, p. 257). Les dangereuses vanités qui séduisent tant de jeunes imaginations parisiennes (BALZAC, C. Birotteau, 1837, p. 41).
b) Dans le domaine des beaux-arts, de la littérature. Faculté de créer, d'inventer des images, des formes ou des figures nouvelles. Imagination d'un compositeur, d'un peintre, d'un poète, d'un romancier, d'un sculpteur; imagination pleine de verve; force, puissance de l'imagination. Bosch, imagination fantastique : des têtes qui marchent, des emmanchements de grenouilles sur des queues de poissons, des pieds faits avec des pots, des collerettes en feuilles, un diable terminé en lame de couteau, une tête faite d'une main qui lève un poignard, des machines de supplice compliquées comme des locomotives (GONCOURT, Journal, 1860, p. 795). [La symphonie en ut mineur] est (...) la première (...) dans laquelle Beethoven ait donné carrière à sa vaste imagination (BERLIOZ, À travers chants, 1862, p. 32) :
4. Chez Bergson, les métaphores sont surabondantes et, tout compte fait, les images sont très rares. Il semble que l'imagination soit pour lui toute métaphorique. La métaphore vient donner un corps concret à une impression difficile à exprimer. La métaphore est relative à un être psychique différent d'elle. L'image, œuvre de l'imagination absolue, tient au contraire tout son être de l'imagination.
BACHELARD, Poét. espace, 1957, p. 79.
[Modifié par un adj. ou constr. avec un compl. prép. de désignant le domaine où s'exerce l'imagination] Imagination musicale, poétique, romanesque, verbale; imagination de la forme, de la couleur, de l'harmonie. Michel-Ange, qui est à un certain point de vue l'inventeur de l'idéal chez les modernes, seul a possédé au suprême degré l'imagination du dessin sans être coloriste (BAUDEL., Salon, 1846, p. 151) :
5. L'image poétique est (...) essentiellement variationnelle. Elle n'est pas, comme le concept, constitutive. Sans doute, la tâche est rude — quoique monotone — de dégager l'action mutante de l'imagination poétique dans le détail des variations des images. Pour un lecteur de poèmes, l'appel à une doctrine qui porte le nom, si souvent mal compris, de phénoménologie, risque donc de ne pas être entendu. Pourtant, en dehors de toute doctrine, cet appel est clair : on demande au lecteur de poèmes de ne pas prendre une image comme un objet, encore moins comme un substitut d'objet, mais d'en saisir la réalité spécifique.
BACHELARD, Poét. espace, 1957p. 3.
[Avec la fonction de déterm.] Littérature, roman d'imagination. Un roman n'est pas principalement une œuvre d'imagination (ALAIN, Beaux-arts, 1920, p. 329).
Écrire, peindre d'imagination. (Dict. XIXe et XXe s.).
3. P. ext. Faculté de raisonner, de spéculer, d'inventer, d'élaborer de nouveaux concepts, de nouvelles théories, de trouver des expédients. Imagination du mathématicien; imagination mathématique; se tirer d'affaire avec de l'imagination. Platon (...) a su montrer à la fois l'imagination hardie d'un savant qui se plaît à combiner, à développer de brillantes hypothèses, et la réserve d'un philosophe qui se livre à son imagination, sans se laisser entraîner par elle (CONDORCET, Esq. tabl. hist., 1794, p. 53). Le déguisement bizarre pour lequel ce dernier avait épuisé toutes les ressources de son imagination fécondée par la peur d'être reconnu (HUGO, Han d'Isl., 1823, p. 145). Depuis Salomon et Pythagore, l'imagination s'est épuisée à deviner les lois sociales et psychologiques; tous les systèmes ont été proposés (PROUDHON, Propriété, 1840, p. 199).
P. méton. Personne (qui imagine). Une nouvelle période s'ouvrit pour la science physique à la suite de Faraday; et quand J. Clerk Maxwell eut traduit dans le langage mathématique les idées de son maître, les imaginations scientifiques s'emplirent de telles visions dominantes (VALÉRY, Variété [I], 1924, p. 272).
SYNT. Imagination ardente, brillante, brûlante, capricieuse, confuse, débordante, débridée, délirante, démesurée, déréglée, désordonnée, enfiévrée, exaltée, excessive, exubérante, fantastique, fertile, forte, passionnée, vive; imagination divagatrice, errante, vagabonde; imagination défaillante, épuisée, faible; imagination enfantine, populaire, puérile; imagination sans borne, sans frein, en délire; abondance, fertilité, manque d'imagination; efforts d'imagination; caprices, écarts de l'imagination; créations, fantasmes, fantômes, fictions, illusions, inventions de l'imagination; fruits de l'imagination; être dénué, manquer d'imagination; domestiquer, gouverner, réfréner son imagination; agir sur l'imagination de qqn; se laisser emporter par son imagination; s'abandonner à son imagination; dépasser (toute) l'imagination; l'imagination colore, déforme, embellit (qqc.); l'imagination avive, excite, irrite (un affect); l'imagination fait craindre, redouter, prévoir (qqc.); l'imagination s'échauffe, s'enflamme, s'exalte.
II. — Avec un indéf. ou au plur. Produit de cette faculté.
A. — [Correspond à supra I A] Mes pays n'ont plus ce visage, visage fermé, mystérieux et adorable. Mes routes ne mènent plus vers le pays de cette âme, pays « curieux » et mystérieux comme elle. J'ai perdu ces « imaginations » délicieuses et amères qu'elle suscitait en moi (ALAIN-FOURNIER, Corresp. [avec Rivière], 1907, p. 241).
En partic. Synon. de représentation. « ... l'un prie le vrai Dieu sans sincérité personnelle et l'autre prie une idole avec toute la passion de l'infini, c'est le premier qui en réalité prie une idole, tandis que le second prie en réalité Dieu ». Une idée inexacte, une imagination médiocre, une intuition imaginaire (BARRÈS, Cahiers, t. 11, 1917, p. 291).
B. — 1. [Correspond à supra I B 1]. Mais parfois un souvenir plus précis venait traverser toutes ces imaginations (AYMÉ, Derr. chez Martin, 1938, p. 209).
2. [Correspond à supra I B 2] Imaginations atroces, baroques, lubriques, monstrueuses; imaginations enfantines, puériles; être hanté par de sombres imaginations; se livrer à de folles imaginations. Les objets surnaturels : un dieu, une nymphe, un monstre, une furie, toutes ces imaginations qui transportent l'esprit! (DELACROIX, Journal, 1860, p. 268). C'est alors que les maisons s'ouvrent, que des pestiférés délirants, l'esprit chargé d'imaginations affreuses, se répandent en hurlant par les rues (ARTAUD, Théâtre et son double, 1938, p. 29) :
6. Il avait menti aux femmes avec toute la gloutonnerie de sa jeunesse. Elles s'abandonnaient à la dérive de ses paroles, elles s'accrochaient à des phrases folles qu'il laissait tomber, comme des barques à la mer. Elles en poursuivaient le dessin fantasque à travers les caresses, les brutalités brusques de ce nouvel amant, qui les envahissait comme une romance. Il connaissait une fois pour toutes le pouvoir de ses paroles. Il était riche d'imaginations absurdes et tentantes. Il ne se répétait jamais. Il mettait le plaisir de cette débauche secrète à ne jamais se répéter, à être pour chaque femme un autre homme, avec une vie pour elle inventée, où elle entrait comme dans un piège...
ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 378.
Dans le domaine des beaux-arts, de la littérature. Synon. de création. Les imaginations de Chirico se présentent de face. Elles nous suivent partout comme ces portraits dont le regard est ingénieusement peint au milieu (COCTEAU, Crit. indir., 1932, p. 29).
3. [Correspond à supra I B 3] Il [Vinci] pense (...) à inventer des scaphandres, des machines à voler, et autres imaginations plus ou moins chimériques (GAUTIER, Guide Louvre, 1872, p. 201). Je tenais jusqu'à cette heure la télépathie pour une sornette, une imagination pseudo-scientifique. Faudra-t-il que je retourne ma veste? (ARNOUX, Crimes innoc., 1952, p. 294).
III. — Rare
A. — [Construit avec un compl. prép. de désignant ce qui est imaginé] Fait d'imaginer. Étais-je donc le seul à avoir l'imagination de la mort dans ce régiment? (CÉLINE, Voyage, 1932, p. 26). Il songea que, sitôt levé, au matin, d'abord il se laverait un peu le corps; et puis il bouclerait malle et valise : la seule imagination de cet acte le fit frissonner de joie (MONTHERL., Célibataires, 1934, p. 905).
B. — Ce qu'on imagine.
1. [Correspond à s'imaginer qqc.] Idée fausse, extravagante, croyance erronée. « Quelles imaginations vas-tu te faire! » dit Adèle. « Ça ne se compare pas, des amitiés » (BOURGET, Enf. morte, 1928, p. 116). Lucciana : Mais vous rêvez, mon père! Minutello : C'est ton roman qui me tourne aussi la tête. À quoi bon se donner des imaginations et se faire des tableaux? (SALACROU, Terre ronde, 1938, I, 4, p. 168).
2. Loc., fam., vx. Avoir l'/une imagination de/que. Avoir l'idée de. Si je te parle de cela, c'est parce que j'ai une imagination que tu as quelque souci (SAND, F. le Champi, 1848, p. 100). La comtesse était fort belle assurément, mais d'une beauté dominatrice (...) elle m'obsédait! Je n'avais d'autre imagination que de lui résister, même quand elle ne voulait rien (GOBINEAU, Pléiades, 1874, p. 55). Quelques personnes ayant eu l'imagination d'aller faire charivari devant la maison de l'inquisiteur (TOULET, Mar. Don Quichotte, 1902, p. 160).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1175 « image venant dans un rêve » (B. DE STE-MAURE, Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 21913); 2. a) 1269-78 « faculté d'inventer des images » (J. DE MEUNG, Rose, éd. F. Lecoy, 8896); b) XIVe s. « faculté d'inventer des combinaisons » (Petit traicté pour faire horoleiges, p. 8a ds T.-L.); 3. ca 1370 « ce qui est conçu par l'esprit » (ORESME, Ethiques, éd. A. D. Menut, fol. 141a, note 5, p. 380 : Et la malice de la complexion est cause de corrupcion de l'appetit et de perverses ymaginacions); 4. av. 1593 « faculté d'évoquer des images de ce qui a été antérieurement perçu » (MONTAIGNE d'apr. FEW 4, 564a). Empr. au lat. de l'époque impériale imaginatio « image, vision », formé sur le part. passé imaginatus de imaginari, v. imaginer. Fréq. abs. littér. : 8 577. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 17 142, b) 9 470; XXe s. : a) 9 541, b) 11 035. Bbg. OUSTON (Ph.). The Imagination of Maurice Barrès. Toronto, 1974, 307 p. - SCKOMM. 1933, pp. 130-137.

imagination [imaʒinɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. V. 1160, « image venant dans un rêve »; lat. impérial imaginatio, de imaginatum, supin de imaginari. → Imaginer.
———
I L'imagination.
1 Faculté que possède l'esprit de se représenter des images (II., 1.), d'imaginer (I. 1.). Connaissance, expérience (sensible). || Notre imagination ni nos sens ne nous assurent de rien (→ Entendement, cit. 2). || Le domaine des idées et celui de l'imagination (→ Concevoir, cit. 9). || C'est par l'imagination que les mots deviennent pour nous des choses (→ Abstrait, cit. 5). || Le style figuré (cit. 15) ébranle l'imagination et se grave dans la mémoire. || Avoir l'imagination frappée par une lecture (→ Autosuggestion, cit. 2). || Distinction entre imagination passive ou reproductrice et imagination active ou créatrice, au XVIIIe siècle (→ ci-dessous, cit. 3 et 22; et aussi cit. 4). || L'imagination de qqn, son imagination. || La guerre n'était plus une abstraction (cit. 9), elle s'imposait à son imagination dans sa réalité sanglante.
REM. En ce sens large, le plus usuel jusqu'au début du XVIIIe s., le mot imagination désigne à la fois l'impression actuelle que les objets provoquent dans l'esprit et celle que l'esprit conserve (→ ci-dessous, cit. 1, Bossuet). — La distinction entre imagination passive et imagination active n'est pas toujours nette dans l'usage littéraire (→ par ex. : Grandir, cit. 3, et ci-dessous, cit. 8, Stendhal), mais elle reste utilisée par les psychologues (→ ci-dessous, cit. 4, Guillaume).
1 (…) l'imagination est affectée de l'objet, soit qu'il soit ou qu'il ne soit pas présent, et même quand il a cessé d'être absolument, pourvu qu'une fois il ait été bien senti.
Bossuet, Traité de la connaissance de Dieu…, I, V.
2 (…) si les médecins avaient le vrai art de guérir, ils n'auraient que faire de bonnets carrés… Mais n'ayant que des sciences imaginaires, il faut qu'ils prennent ces vains instruments qui frappent l'imagination à laquelle ils ont affaire; et par là, en effet, ils s'attirent le respect.
Pascal, Pensées, II, 82.
3 imagination : C'est le pouvoir que chaque être sensible sent en soi de se représenter dans son cerveau les choses sensibles (…) Il y a deux sortes d'imagination : l'une qui consiste à retenir une simple impression des objets : l'autre qui arrange ces images reçues, et les combine en mille manières. La première a été appelée imagination passive; la seconde, active.
Voltaire, Dict. philosophique, Imagination, I.
3.1 (…) il faudrait sentir, chère Thérese, que les objets n'ont de prix à nos yeux que celui qu'y met notre imagination; il est donc très possible, d'après cette vérité constante, que non seulement les choses les plus bizarres, mais même les plus viles et les plus affreuses, puissent nous affecter très sensiblement. L'imagination de l'homme est une faculté de son esprit où vont, par l'organe des sens, se peindre, se modifier les objets et se former ensuite ses pensées, en raison du premier apperçu de ces objets. Mais cette imagination résultative elle-même de l'espece d'organisation dont est doué l'homme, n'adopte les objets reçus que de telle ou telle manière, et ne crée ensuite les pensées que d'après les effets produits par le choc des objets apperçus (…)
Sade, Justine…, t. I, p. 188.
4 Nous avons étudié jusqu'ici un aspect de ce développement, celui qui mène de la reconnaissance des objets à l'évocation de souvenirs et qu'on peut appeler, avec les réserves nécessaires, imagination reproductrice. Mais l'imagination a encore d'autres fonctions : elle est constructive ou créatrice d'objets nouveaux.
Paul Guillaume, Manuel de psychologie, XIII, p. 110.
Littér., arts. Art d'utiliser les images (I., 5.) pour exprimer sa pensée.
5 C'est surtout dans la poésie que cette imagination de détail et d'expression doit régner. Elle est ailleurs agréable mais là elle est nécessaire. Presque tout est image dans Homère, dans Virgile, dans Horace, sans même qu'on s'en aperçoive. La tragédie demande moins d'images, moins d'expressions pittoresques, de grandes métaphores, d'allégories, que le poème épique ou l'ode : mais la plupart de ces beautés, bien ménagées, font dans la tragédie un effet admirable.
Voltaire, Dict. philosophique, Imagination, I.
6 J'appelle imagination le don de concevoir les choses d'une manière figurée et de rendre ses pensées par des images. Ainsi l'imagination parle toujours à nos sens : elle est l'inventrice des arts et l'ornement de l'esprit.
Vauvenargues, De l'esprit humain, II.
7 Notre grand modèle, la nature, est-elle donc sans images, le printemps sans fleurs, et les fleurs et les fruits sans couleurs ? Aristote a rendu à l'imagination un témoignage éclatant, d'autant plus désintéressé qu'il en était lui-même dénué, et que Platon, son rival, en était richement pourvu. Les belles images ne blessent que l'envie.
Rivarol, Littérature, Fragments et pensées littéraires, Notes.
2 (XVIe, Montaigne). Faculté d'évoquer les images des objets qu'on a déjà perçus (Loc. Didact. imagination reproductrice). Fantaisie (cit. 3), mémoire. || L'imagination représente, évoque, embellit le passé. || Les impressions de l'imagination (→ Effacer, cit. 21). || Revoir quelqu'un par l'imagination. || Se transporter en imagination dans une maison où l'on a vécu. || Souvenirs qui s'éveillent (cit. 27) dans l'imagination. || Vision qui reste dans l'imagination (→ Bleu, cit. 13; étude, cit. 13).
8 S'il est si difficile d'oublier une femme auprès de laquelle on a trouvé le bonheur, c'est qu'il est certains moments que l'imagination ne peut se lasser de représenter et d'embellir.
Stendhal, De l'amour, XXXIX bis.
9 Les bords de la Brenta trompèrent mon attente : ils étaient demeurés plus riants dans mon imagination : les digues élevées le long du canal enterrent trop les marais.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. VI, p. 162.
3 (XVIe). Faculté de former des images d'objets qui n'ont pas été perçus ou de faire des combinaisons nouvelles d'images (imagination créatrice). Imaginaire. || La créativité, l'inventivité de l'imagination. || L'imagination de qqn, son imagination. || L'imagination (selon le contexte), celle d'une personne ou l'imagination humaine, en général. || Avoir recours à l'imagination pour se représenter un objet décrit, une époque à laquelle on n'a pas vécu, un voyage que l'on va faire. || Se représenter qqch. par l'imagination. Imaginaire. || L'imagination du lecteur (→ Crédit, cit. 4). || L'imagination déforme, colore (cit. 12) la réalité et y supplée. Fantaisie, invention. || Laisser vaguer son imagination. || L'imagination brode (cit. 9) sur des faits historiques. || L'imagination forge des êtres, des figures (→ Création, cit. 11; fantaisie, cit. 2). || L'imagination embellit tout (→ Égarer, cit. 7), pare ce qu'on désire (→ Espérance, cit. 5).L'amour et l'imagination (→ Ardent, cit. 35; broder, cit. 4)Passions, désirs (cit. 15) excités, irrités par l'imagination. || Jalousie avivée (cit. 10) par l'imagination.L'imagination évite l'ennui (→ Désœuvrement, cit. 1). Évasion (cit. 6), rêverie. || Son imagination lui fait prévoir de funestes conséquences (→ Avenir, cit. 22; effaroucher, cit. 8). || Imagination et raison (→ Devant, cit. 25); || imagination et expérience (→ Éprouver, cit. 28). || Les inventions, les fictions, les fantômes de l'imagination (→ Arracher, cit. 47; épuiser, cit. 27).Être un fruit (cit. 42) de l'imagination. || Caprices, écarts de l'imagination.Son imagination se déchaîne, se dévergonde. || Délices (cit. 10), enchantements (cit. 8) de l'imagination. || Imagination qui travaille (→ Guerre, cit. 35), ne chôme (cit. 4) pas, qui s'exalte (cit. 23), s'échauffe (→ Délire, cit. 5), s'enflamme (cit. 18), galope (cit. 5), construit des châteaux en Espagne. || Imagination fertile; fertilité (cit. 4) d'imagination. || Imagination trop vive, vagabonde (→ Errer, cit. 21), divagatrice, débordante, débridée, déréglée, détraquée, sans frein (→ Essor, cit. 11), exaltée, passionnée (→ Exagérer, cit. 16); délirante. || Imagination ardente (→ Brasier), volcanique. || L'imagination romanesque de Madame Bovary. || Gouverner son imagination (→ Anticiper, cit. 4). || Agir sur l'imagination des foules. || Se laisser emporter par son imagination. || S'abandonner à son imagination.
Dans l'imagination, en imagination. || Voir qqn dans son imagination, l'imaginer. || N'exister que dans l'imagination, d'une manière imaginaire. Esprit (dans l'), pensée (dans la).Connaître qqch. seulement en imagination.
9.1 Il est singulier de voir les lieux que nous ne connaissons qu'en imagination. Il est peut-être plus singulier encore de revoir les lieux que nous avons vus mais comme s'ils avaient changé de place, là où nous ne nous attendions pas à les trouver (…)
Proust, Jean Santeuil, Pl., p. 392.
Absolt. || Avoir de l'imagination : avoir l'imagination fertile. Imaginatif. || Être dénué d'imagination. || Il, elle n'a aucune imagination. || Manquer totalement d'imagination. || Courageux par manque d'imagination (→ Affronter, cit. 3; échapper, cit. 26).
10 Imagination. — C'est cette partie décevante dans l'homme, cette maîtresse d'erreur et de fausseté, et d'autant plus fourbe qu'elle ne l'est pas toujours : car elle serait règle infaillible de vérité, si elle l'était infaillible du mensonge. Mais, étant le plus souvent fausse, elle ne donne aucune marque de sa qualité, marquant du même caractère le vrai et le faux.
Pascal, Pensées, II, 82.
11 Le plus grand philosophe du monde, sur une planche plus large qu'il ne faut, s'il y a au-dessous un précipice, quoique sa raison le convainque de sa sûreté, son imagination prévaudra. Plusieurs n'en sauraient soutenir la pensée sans pâlir et suer.
Pascal, Pensées, II, 82.
12 L'imagination est la folle du logis.
Malebranche, De la recherche de la vérité, II, De l'imagination.
13 (…) j'avais une intempérance d'imagination, si l'on peut parler ainsi, qui ne mettait point de bornes à ma fortune. Tant de bien peu à peu m'assoupit, et je m'endormis en bâtissant des châteaux en Espagne.
A. R. Lesage, Gil Blas, VII, 10.
14 C'est l'imagination qui étend pour nous la mesure des possibles, soit en bien, soit en mal, et qui, par conséquent, excite et nourrit les désirs par l'espoir de les satisfaire.
Rousseau, Émile, II.
15 (…) quand une fois l'imagination est en train, malheur à l'esprit qu'elle gouverne.
Marivaux, la Vie de Marianne, I.
16 En vérité, quand la tête se monte, l'imagination la mieux réglée devient folle comme un rêve !
Beaumarchais, le Mariage de Figaro, III, IV.
17 L'imagination d'une jeune-fille n'étant glacée par aucune expérience désagréable, et le feu de la première jeunesse se trouvant dans toute sa force, il est possible qu'à propos d'un homme quelconque, elle se crée une image ravissante (…) Plus tard, détrompée de cet amant et de tous les hommes, l'expérience de la triste réalité a diminué chez elle le pouvoir de la cristallisation, la méfiance a coupé des ailes à l'imagination.
Stendhal, De l'amour, VIII.
18 La dimension d'un palais ou d'une chambre ne fait pas l'homme plus ou moins libre. Le corps se remue où il peut; l'imagination ouvre parfois des ailes grandes comme le ciel dans un cachot grand comme la main.
A. de Musset, Fantasio, II, 5.
19 Pour se représenter une situation inconnue l'imagination emprunte des éléments connus et à cause de cela ne se la représente pas (…)
Proust, À la recherche du temps perdu, t. XIII, p. 14.
19.1 Mais d'abord il en est de la vieillesse comme de la mort. Quelques-uns les affrontent avec indifférence, non pas parce qu'ils ont plus de courage que les autres, mais parce qu'ils ont moins d'imagination.
Proust, le Temps retrouvé, Pl., t. III, p. 930.
20 (…) on prend la première venue, la plus proche (…) On se garde bien de chercher quel est son véritable caractère ! Non… On l'enferme comme une idole dans le cercle clos de son imagination, on la pare de toutes les qualités que l'on souhaite à l'Élue, — et puis on s'agenouille devant, avec un bandeau sur les yeux (…)
Martin du Gard, Jean Barois, IV, p. 117.
21 Par l'imagination, nous abandonnons le cours ordinaire des choses. Percevoir et imaginer sont aussi antithétiques que présence et absence. Imaginer c'est s'absenter, c'est s'élancer vers une vie nouvelle.
G. Bachelard, l'Air et les Songes, p. 10.
21.1 l'imagination est pire qu'un bourreau chinois; elle dose la peur; elle nous la fait goûter en gourmets. Une catastrophe réelle ne frappe pas deux fois au même point; le coup écrase la victime; l'instant d'avant elle était comme nous sommes quand nous ne pensons point à la catastrophe.
Alain, Propos, 12 déc. 1910, Maux d'esprit.
Formes pathologiques de l'imagination : fabulation, rêverie morbide, onirisme, mythomanie. || Délires d'imagination.
(XIVe). Par ext. Faculté de créer en combinant des idées. || L'imagination, élaboration (cit. 5) spontanée. || L'imagination échafaude des idées. || Les trouvailles de l'imagination. || Avec un peu d'imagination, il aurait pu se tirer d'affaire. Intelligence. || Deviner par imagination (→ Analyser, cit. 1; graver, cit. 14). || Imagination de l'individu inventif, ingénieux (→ Asthénique, cit.). Invention. || L'imagination en politique.L'imagination au pouvoir, slogan de mai 1968. || L'imagination du mathématicien, du financier. || L'imagination des malfaiteurs, des détectives.
22 L'imagination active est celle qui joint la réflexion, la combinaison à la mémoire (…) elle semble créer quand elle ne fait qu'arranger; car il n'est pas donné à l'homme de se faire des idées; il ne peut que les modifier.
Voltaire, Dict. philosophique, Imagination.
23 Que dit-on d'un diplomate sans imagination ? Qu'il peut très bien connaître l'histoire des traités et des alliances dans le passé, mais qu'il ne devinera pas les traités et les alliances contenus dans l'avenir. D'un savant sans imagination ? Qu'il a appris tout ce qui, ayant été enseigné, pouvait être appris, mais qu'il ne trouvera pas les lois non encore devinées. L'imagination est la reine du vrai, et le possible est une des provinces du vrai. Elle est positivement apparentée avec l'infini.
Baudelaire, Curiosités esthétiques, Salon de 1859, III.
Spécialt (littér., arts). Inspiration artistique ou littéraire. Création, et aussi improvisation, inspiration. || L'imagination poétique (→ Arlequin, cit. 5; gaz, cit. 2). || L'imagination du romancier. Fabulation (cit. 2), fiction. || Certains grands écrivains manquent d'imagination. || L'imagination abondante (cit. 3) de Goethe; exubérante (cit. 4) de Rabelais; forcenée de Flaubert (→ Cristalliser, cit. 1). || Imagination brillante, pleine de verve, de chaleur, de feu. || Force de l'imagination. || Peindre d'imagination, sans avoir de modèle. Chic (de chic). || Roman d'imagination (→ Genre, cit. 15).L'imagination musicale de Beethoven (→ Fugue, cit. 2). || L'imagination de Delacroix (→ Élire, cit. 10; escalader, cit. 8; faculté, cit. 6).
24 Celui qui a de l'imagination sans érudition a des ailes et n'a pas de pieds.
Joseph Joubert, Pensées, IV, XXXIX.
25 Imagination. Elle est la première qualité de l'artiste.
E. Delacroix, Écrits, II, p. 37.
26 (…) des projets, des compositions qui témoignent d'une imagination variée et féconde, sachant mêler le sérieux du style à la grâce ornementale.
Th. Gautier, Souvenirs de théâtre…, p. 288.
27 (…) tout dépend de l'imagination. La sensibilité elle-même, au point de vue littéraire, n'est que l'art de se rendre ému par l'imagination.
Antoine Albalat, l'Art d'écrire, IX, p. 166.
———
II (V. 1370). Littér. ou style soutenu. || Une, des imaginations. Ce que quelqu'un imagine ( Idée, pensée); chose imaginaire. || Des imaginations sombres ou riantes (→ Bourse, cit. 7). || Être maîtresse de ses craintes et de ses imaginations (→ Brouiller, cit. 8). || Discerner ce qui est vérité d'avec (cit. 93) ce qui est imagination romanesque. || Souvent échaudé (cit. 2) par le fait de ses imaginations. Illusion. || Folles imaginations. || Un songe-creux qui se repaît de ses imaginations. Chimère, rêve, songe (→ [vx] Viande creuse).Ceci dépasse (cit. 14) toute imagination, tout ce qui peut être imaginé à ce sujet. Inimaginable; → La réalité dépasse la fiction. || Défigurer, enjoliver qqch., un récit par des imaginations. || Imaginations grotesques (cit. 5). Divagation, extravagance. || Les imaginations des commentateurs de textes (→ Gloser, cit. 3). || C'est une pure imagination ! Absurdité, conte, fable, fantaisie, folie, invention, mensonge.
28 — C'est peu d'aller au ciel, je veux vous y conduire— Imaginations ! — Célestes vérités !
Corneille, Polyeucte, IV, 3.
29 Je ne sais point sur quoi cette imagination leur est venue; mais quand j'ai vu qu'à toute force ils voulaient que je fusse médecin (…)
Molière, le Médecin malgré lui, III, 1.
30 (…) ces imaginations fantastiques (des contes de fées), dépourvues d'ordre et de bon sens, ne peuvent être estimées; on les lit par faiblesse, et on les condamne par raison.
Voltaire, Dict. philosoptique, Imagination.
31 Cette imagination d'une terre étroite et plate à longtemps prévalu parmi les chrétiens.
Voltaire, la Philosophie de Newton, III, IX.
32 Je n'ai pas pris la peine de réfléchir un moment, les folles imaginations de l'amour absorbaient tout mon temps.
Stendhal, le Rouge et le Noir, p. 156.
33 Le grand autel de la chapelle du duc d'Abrantès est une des plus singulière imaginations que l'on puisse voir : il représente l'arbre généalogique de Jésus-Christ.
Th. Gautier, Voyage en Espagne, p. 29.
34 « Marié » ? dis-je en sursautant… C'est absurde. C'est tout à fait le genre d'imaginations naturalistes que tu me reprochais autrefois. Tu sais : quand je t'imaginais veuve et mère de deux garçons. Et toutes ces histoires que je te racontais sur ce que nous deviendrons.
Sartre, la Nausée, p. 177-178.
35 Cependant les imaginations les plus parfaites ne sont point toujours récompensées par une réalisation aussi mathématique !
G. Leroux, Rouletabille chez Krupp, p. 99.
CONTR. (Du sens I) Raison. — (Du sens II) Réalité, vérité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Imagination! — (formerly The Journey Into Imagination pavilion) is the name of a pavilion that sits on the western side of Future World , one of two themed areas of Epcot, a theme park at the Walt Disney World Resort in Lake Buena Vista, Florida USA. It holds… …   Wikipedia

  • Imagination — (>lat.: imago „Bild“) ist synonym mit Einbildung, Einbildungskraft, Phantasie, bildhaft anschaulichem Vorstellen.[1] Es wird darunter die psychologische Fähigkeit verstanden, sich nicht gegenwärtige Situationen, Vorgänge, Gegenstände und… …   Deutsch Wikipedia

  • Imagination — Im*ag i*na tion, n. [OE. imaginacionum, F. imagination, fr. L. imaginatio. See {Imagine}.] 1. The imagine making power of the mind; the power to create or reproduce ideally an object of sense previously perceived; the power to call up mental… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • imagination — Imagination. s. f. v. La faculté de l ame qui imagine. Il a l imagination vive, l imagination forte, l imagination grande, l imagination fertile, l imagination gastée. la force de l imagination. voyez ce que peut l imagination. un effet de l… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • IMAGINATION — IMAGINATION, the power of the soul which retains images derived from sense perception, or which combines such images or their parts into new composite images, which took on a special meaning in philosophy. To Aristotle (De Anima, 3), the term… …   Encyclopedia of Judaism

  • imagination — imagination, fancy, fantasy are comparable when denoting either the power or the function of the mind by which mental images of things are formed or the exercise of that power especially as manifested in poetry or other works of art. The meanings …   New Dictionary of Synonyms

  • Imagination — • The faculty of representing to oneself sensible objects independently of an actual impression of those objects on our senses Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Imagination     Imagination …   Catholic encyclopedia

  • imagination — Imagination, Imaginatio. Imagination rude, qui n est pas du tout façonnée, Informatio. L imagination et fantasie du peuple, Populi sensus. B. ex Cic …   Thresor de la langue françoyse

  • imagination — IMAGINATION: Toujours vive. S en défier. Quand on n en a pas, la dénigrer chez les autres. Pour écrire des romans, il suffit d avoir de l imagination …   Dictionnaire des idées reçues

  • imagination — (n.) faculty of the mind which forms and manipulates images, mid 14c., ymaginacion, from O.Fr. imaginacion concept, mental picture; hallucination, from L. imaginationem (nom. imaginatio) imagination, a fancy, noun of action from pp. stem of… …   Etymology dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.